Farmacia italiana online: acquisto cialis in Italia e Roma senza ricetta.

Prototype.snfcp.fr

Informations avant la réalisation d’un traitement par photocoagulation infrarouge
Le but de cette notice est de vous permettre d'avoir les informations concernant votre intervention. N'hésitez pas à interroger votre colo-proctologue ou votre chirurgien, le Dr ………………………….…………. pour toute information complémentaire (Tel : Les hémorroïdes sont constituées d’un tissu riche en vaisseaux sanguins et sont présentes chez tout individu à l'intérieur de l'anus (hémorroïdes internes) ou sous la peau de l'anus (hémorroïdes externes). On parle de maladie hémorroïdaire quand les hémorroïdes deviennent gênantes et sont à l'origine de symptômes comme une douleur, des saignements ou une extériorisation des hémorroïdes internes.
Pourquoi traiter ?
La photocoagulation infrarouge a pour but de traiter les symptômes de la maladie hémorroïdaire interne (extériorisation, saignements, mais pas les phénomènes douloureux), sans les opérer en détruisant partiellement le tissu hémorragique et en renforçant le tissu de soutien des hémorroïdes par la création d’une petite cicatrice à leur sommet.
Comment est réalisé un traitement par photocoagulation infrarouge?
Le traitement est réalisé en consultation, par les voies naturelles, à travers un anuscope (un spéculum pour anus), à l’aide d’un instrument en forme de pistolet dont l’extrémité au contact avec le patient est à usage unique ou stérilisable. Cet instrument permet de délivrer un rayonnement infrarouge qui entraine une coagulation de quelques millimètres au sommet de l’hémorroïde traitée, en zone non ou peu sensible. Le traitement lui-même ne prend que quelques instants, et entraine une sensation douloureuse souvent transitoire et modérée. Plusieurs applications sont en général réalisées sur la circonférence anale pendant la même séance. La cicatrisation se fait en trois semaines environ. Elle entraîne une cicatrisation fibreuse locale et une coagulation des petits vaisseaux. Il est habituel que plusieurs séances de photocoagulation infrarouge soient nécessaires pour faire disparaître vos symptômes (2 à 3
Quelles sont les suites normales ?
La perception d'une gêne très modérée ou d'une sensation de corps étranger peut apparaître après le geste et persister pendant
quelques heures. Il est également fréquent que de petits saignements soient observés au moment ou au décours de la selle dans les jours qui suivent la réalisation du geste.
Quelles sont les complications possibles?
Comme après tout geste de soin, un malaise peut survenir dans l'heure qui suit la réalisation du geste. Il est le plus souvent lié à un
ralentissement très transitoire du cœur (malaise vagal). Des douleurs surviennent rarement, elles peuvent être traitées par la prise de paracétamol. Entre le 7ème et le 14ème jour après le traitement, la croute de la coagulation créée par l’infrarouge tombe (chute d’escarre) : un saignement au moment de la selle peut survenir. S’il se répète plusieurs fois de suite, il s’agit d’une hémorragie pour laquelle il faut consulter. De façon très exceptionnelle, une hémorragie importante peut survenir.
Quelles sont les précautions à prendre ?
Il faut informer votre médecin en cas de prise d’un anticoagulant ou d’un antiagrégant plaquettaire (aspirine, plavix, …). En cas de constipation, un laxatif doux peut éviter de traumatiser la zone traitée par des selles trop dures.
Quelle efficacité à long terme ?
Ce traitement n’est pas toujours efficace, parfois il faut changer de méthode de traitement voire recourir à un traitement chirurgical.
Une récidive de la maladie hémorroïdaire est toujours possible après une période plus ou moins longue, un nouveau traitement par photocoagulation infraouge ou une autre méthode peut être nécessaire.

Source: http://prototype.snfcp.fr/rc/org/snfcp/htm/Article/2011/20111106-233001-410/src/htm_fullText/fr/Infrarouge.pdf

Microsoft word - nederkoorn.doc

Dr. P.J. Nederkoorn MD PhD, Neurologist, Clinical Epidemiologist p.j.nederkoorn@amc.uva.nl Research projects 1. Preventive antibiotics in stroke study (PASS) Principal investigators Dr. P.J. Nederkoorn, Neurologist, Clinical Epidemiologist Dr. D. van de Beek, Neurologist We started a multi-centre prospective, randomized, open-label, blinded endpoint (PROBE) trial of standard care p

Latvijas bibliotēkas attīstībā/latvia libraries in progress

7th Congress of Baltic Librarians DIVERSITY IN UNITY: BALTIC LIBRARIES IN THE EUROPEAN UNION ________________________________________________________________________________________________ Jonna Holmgaard Larsen Chief Consultant, Danish National Library Authority / Editor, Scandinavian Public Library Quarterly NORDIC STRATEGIES FOR LIBRARY DEVELOPMENT Abstract This paper is a

Copyright © 2010-2014 Pdf Pills Composition